ADN4SE, le projet R&D qui rend les systèmes embarqués accessibles

Publié le 21 janvier 2016


Débuté en septembre 2012 et financé dans le cadre des Investissements d’Avenir, le projet de recherche et développement ADN4SE pour Atelier de Développement & Noyau pour Systèmes Embarqués, s’est terminé en décembre 2015.

 

L’objectif du projet ADN4SE portait sur la réduction des coûts de conception des logiciels embarqués en fournissant des outils de développement logiciel, de blocs logiciels génériques et des démonstrateurs les mettant en oeuvre.

 

Les partenaires impliqués (Sherpa Engineering, Safran, Schneider Electric, Alstom Transport, CEA, CETIM, Krono-Safe et BA Systèmes) se sont réunis les 19 et 20 janvier dans les locaux du CEA Saclay pour présenter l’ensemble des résultats issus de leurs travaux et les perspectives ouvertes par le projet.

 

ADN4SE s’inscrit dans un contexte économique actuel de demande de produits plus intelligents, plus autonomes, plus communicants et plus surs où le nombre de fonctionnalités porté par le logiciel embarqué est en croissance constante pour pouvoir y répondre. Cette tendance se retrouve dans des environnements fortement concurrentiels où la maîtrise des délais de développement et de mise sur le marché est primordiale pour être compétitif. Dans un tel contexte, les industriels mutualisent de plus en plus leurs efforts et structurent leurs développements autour d’une stratégie de plateforme d’exécution dite générique, à savoir un noyau temps-réel associé à des services permettant l’abstraction complète du matériel.

 

En termes de résultats, l’atelier logiciel Asterios reprenant les travaux du projet sera présenté officiellement par Krono-Safe aux congrès Embedded World 2016 et ERTS 2016. Celui-ci intègre l’ensemble des développements ADN4SE, c’est-à-dire une chaîne outillée intégrée sous forme d’un EDI (environnement de développement intégré) graphique, qui regroupe une plateforme d’exécution générique, des outils de conception et de simulation temporelle ainsi qu’un outil de dimensionnement sur cible.

 

BA Systèmes a fourni une base mobile robotisée (AGV) qui a permis d’intégrer un cobot (robot travaillant en collaboration avec l’homme) fourni par SYBOT, une start-up issue du CEA LIST. Ce robot mobile collaboratif bénéficie des résultats du projet ADN4SE en termes de réponse aux contraintes de sécurité inhérentes à la fois à la robotique mobile et à la collaboration homme/robot.

 

Le niveau de maturité technologique du démonstrateur valide des fonctions très proches d’une utilisation industrielle réelle par le système formé de l’AGV de BA Systèmes et du COBOT embarqué.

 

Pour BA Systèmes, les perspectives industrielles d’un tel système sont avérées dans les domaines logistiques (préparation de commande, aide aux opérateurs, etc.) et permettra l’intégration de nouvelles solutions logicielles plus robustes pour le contrôle/commande.

 

Pour télécharger le communiqué de presse en pdf

basystemes