Le robot de rééducation ROBO-K lauréat du concours de la SOFMER 2017

Publié le 18 octobre 2017


Ce concours qui visait à identifier et à récompenser les projets innovants susceptibles de réduire le handicap et d’améliorer la réadaptation a récompensé Robo-K, le robot de rééducation à la marche développé par BA Healthcare.

 

À l’occasion de son 32ème congrès annuel, la Société Française de Médecine Physique et de Réadaptation (SOFMER) a organisé pour la deuxième année consécutive le concours « Handicap et Innovation ».

 

Celui-ci s’est clos le 7 octobre par l’annonce des lauréats des 5 catégories du concours : objet connecté, service à la personne, évaluation, développement durable et rééducation. C’est dans cette dernière catégorie que ROBO-K a été récompensé pour les perspectives qu’il ouvre quant à l’amélioration de la rééducation des patients atteints de troubles de la marche.

 

Marcher plus avec un robot de rééducation pour marcher mieux

robot de rééducationCe projet collaboratif financé par l’Europe dans le cadre d’un FUI 13 et démarré en sept. 2012 vise à rééduquer les patients atteints d’une déficience de la marche d’origine neurologique, qu’elle soit due à un AVC, une sclérose en plaques, un traumatisme crânien, la maladie de Parkinson, etc.

 

Pour réapprendre à marcher, les patients ont besoin… de remarcher ! Ce réapprentissage est essentiellement limité par les douleurs articulaires des patients et le temps dont les praticiens disposent. Grâce à un système de suspension intelligent qui peut soulager le patient jusqu’à 50% de son poids, les contraintes pesant sur ses articulations se trouvent significativement diminuées. Par ailleurs, le système de localisation du robot de rééducation lui permet de naviguer de manière autonome dans le centre de rééducation, libérant le kinésithérapeute qui se concentre sur l’encouragement du patient et son accompagnement thérapeutique.

 

Enfin, un système d’enregistrement des paramètres des exercices proposés au patient, permet de lui proposer une thérapie progressive, adaptée à ses progrès.

 

Utilisé en situation réelle lors d’essais cliniques effectués au CHU de Rennes et au CMRRF de Kerpape auprès d’une cohorte de 36 patients durant 4 semaines, le ROBO-K a significativement amélioré leurs performances de marche. Par exemple sur le test des 10m (parcourir 10m en marchant), les patients mettent 38 secondes à l’issue de la thérapie avec ROBO-K contre 54 secondes auparavant. Il est remarquable de noter que tous les indicateurs de marche évalués lors de l’étude ont été améliorés.

 

Projet ROBO-K II : un pas de plus vers le marché de la rééducation de la marche

Fort de ces résultats prometteurs, BA Healthcare en partenariat avec le M2S (Laboratoire de biomécanique de l’université Rennes2) poursuit ces développements avec le projet ROBO-K II démarré fin 2016.

 

Reprenant l’ADN de ce qui fit le succès du premier projet ROBO-K, notamment la suspension régulée, le nouveau dispositif inclura des biofeedbacks, c’est-à-dire une restitution en temps réel de mesures physiologiques et biomécaniques liées à la qualité de la marche des patients.

 

Prévu pour fin 2018, ROBO-K II sera un nouveau pas vers une rééducation de la marche plus motivante, plus écologique et plus efficace.

 

basystemes