Clap de fin pour le projet Coroma à Bruxelles

Publié le 17 octobre 2019


Le projet Coroma s’est terminé à Bruxelles après 36 mois de recherche collaborative menée par 16 partenaires européens.

 

Logo-CoromaFinancé par l’Union Européenne dans le cadre du programme H2020, le projet Coroma (« Cognitively enhanced robot for flexible manufacturing of metal and composite parts ») avait pour objectif de développer un robot intelligent capable d’exécuter des tâches diverses dans la production de pièces métalliques et composites.

La pertinence des résultats devait être démontrée grâce à leurs applications concrètes au sein de trois secteurs industriels et par le développement de démonstrateurs dédiés pour :

  • L’énergie,
  • L’aérospatiale,
  • Le naval.

 

Le projet, regroupant 16 partenaires européens du monde de l’industrie, de l’université et de la recherche, a débuté en octobre 2016 pour se terminer à Bruxelles le 04 octobre dernier avec les trois cas d’application en démonstration.

 

BA Systèmes a pris part au développement du démonstrateur du secteur naval pour rendre l’ensemble mobile et autonome.

Coroma Coroma

 

Ce robot a été conçu pour répondre aux besoins de l’utilisateur final du secteur naval, le Groupe Beneteau, qui souhaitait réaliser automatiquement les moules de coques de bateaux.

 

Lors de la fabrication d’un bateau, le ponçage du moule de la coque est une étape importante. Les moules poncés sont ensuite utilisées pour fabriquer des moules négatifs utilisés pour la production en série de navires. La surface de la coque doit donc être parfaite avec un façonnage d’une qualité très élevée. Jusqu’à présent, l’ensemble du processus de ponçage au sein du groupe, était exécuté par des opérateurs hautement qualifiés. À titre indicatif, un opérateur passe environ 14h pour procéder au ponçage d’une zone de 1m2 (tous grains de papier confondus).

 

Le cœur de la solution développée au sein du projet Coroma se base donc sur un système AGV BA Systèmes permettant de rendre l’ensemble autonome. Le robot se déplace autour de la pièce composite qu’il traite et se positionne suivant les coordonnées adressées par un partenaire. La sécurité AGV a été adaptée au transport d’un bras robotisé.

 

Le projet a été remarqué par les experts de l’Union Européenne comme une réussite en termes de flexibilité et d’autonomie du robot. Parmi les résultats mesurés, la solution robotique permet de :

  • Prévenir les problèmes de santé des opérateurs, qui peuvent souffrir de troubles musculosquelettiques dus à des opérations manuelles difficiles (seule la finition resterait de la responsabilité des opérateurs),
  • Réduire le temps consacré au ponçage manuel des modèles de pièces (200 000 heures par an chez Beneteau), et,
  • Diminuer les coûts de production.

 

 

Voir le robot coroma en action :

 

Pour en savoir plus sur Coroma

Logo BA Systèmes