Romuald, Ingénieur concepteur mécanique

L’ingénieur concepteur mécanique a la responsabilité de réaliser les études mécaniques ou mécatroniques, les formaliser et d’assurer le suivi technique des projets.

Ingénieur Concepteur mécaniqueQuel est ton parcours ?

J’ai fait mon stage de fin d’études en master Génie Mécanique, option robotique, chez BA Systèmes. C’était en 2005 et depuis je n’ai jamais quitté la société. J’ai donc commencé ma carrière au Bureau d’études Hardware en tant qu’ingénieur concepteur. À la fin 2009, j’ai intégré le programme IRIMI quand General Electric s’est rapproché de BA Systèmes pour la conception de la base mobile du Discovery. À l’époque, c’était tout nouveau pour nous de travailler sur des applications médicales et on voyait tout ça comme une belle et grande aventure. Avec la fin du programme de conception, BA Healthcare a vu le jour et j’ai donc naturellement rejoint l’équipe sur les mêmes missions de conception mécanique.

 

En quoi consiste ton métier chez BA Healthcare ?

Mon métier de concepteur mécanique chez BA Healthcare est très riche et polyvalent. Nous commençons souvent un nouveau projet par une feuille blanche, sorte de lettre au père Noël que remplissent les praticiens pour exprimer leurs besoins. Une fois le cahier des charges défini et les demandes recadrées par le chef de projet en fonction de ce qui est réalisable ou pas, mon travail commence. J’interviens donc dès la phase de conception du produit. Je commence par des ébauches 3D qui détaillent et vérifient les fonctionnalités générales, l’encombrement, les différentes structures, composants, etc. Ces ébauches me permettent de contrôler la faisabilité et la fiabilité de l’ensemble par des calculs de résistance par exemple. Nous validons ensuite ces ébauches avec le chef de projet dans un premier temps et les praticiens ensuite. Une fois la phase de conception terminée, je passe en fabrication, c’est à ce moment-là que les prototypes voient le jour.

 

Quelles satisfactions retires-tu de ton métier ?

J’aime la polyvalence et la richesse de mon métier. Je ne passe pas tout mon temps devant l’ordinateur. Une fois l’approvisionnement lancé, je passe en atelier à l’assemblage. Pour Robo-K par exemple, j’ai assuré tout le suivi de la fabrication. Après 3 ans de travail, voir enfin le robot bouger est un réel aboutissement.

En 10 ans j’ai déjà fait beaucoup de choses et beaucoup évolué en postes et responsabilités. Je trouve que c’est une réelle opportunité que nous offre BA Systèmes. Il est possible d’évoluer, les produits sont intéressants et il y a plein de choses à faire. Pourquoi ne pas rejoindre BA Systèmes et vous y passerez peut-être aussi 10 ans sans vous ennuyer une seule seconde.

 

 

Consultez nos offres d’emploi

basystemes