transHumUs

La robotique mobile au service de l’Art Contemporain

Porté par la commissaire d’exposition Emma Lavigne, « Rêvolutions » a représenté la France lors de la 56ème Biennale d’Art Contemporain de Venise en 2015. L’œuvre de l’artiste Céleste Boursier-Mougenot est une installation avec des arbres évoluant au milieu du public, au rythme de leur physiologie et des conditions météorologiques.

À l’origine de cette installation étonnante qui transporte les visiteurs dans un autre monde, le projet transHumus avait pour objectif de révéler la vie des arbres en les dotant d’une autonomie de mouvement fondée sur leur propre perception de l’environnement.

 

Comment traduire la dimension poétique du projet en termes technologiques ?

Les trois pins sylvestres, pesant chacun près de 3 tonnes, sont portés par une base mobile omnidirectionnelle de type AGV et guidés par système radio, leur permettant de se situer, de s’orienter et de se mouvoir au milieu des visiteurs. Ils se déplacent en fonction des informations fournies par des capteurs intégrés mesurant le métabolisme de leur sève pour le faire correspondre avec les trajectoires des robots mobiles.

 

Ce projet, fruit de la rencontre de l’art, la science et plusieurs technologies, propose une représentation originale et poétique sur le vivant et le mouvement.

 

Les partenaires impliqués

    
 Biennale de Venise, BA Systèmes  

 

 

 

La vidéo du projet présentée à l’ICRA 2016

 

 

Pour en savoir plus :

Lire l’article paru dans le Journal du CNRS

 

 

basystemes